Correction acoustique d'une salle de danse

Retour Correction acoustique d'une salle de danse

Dans le but d'optimiser l'acoustique de cette salle de danse dans laquelle se déroule des cours avec diffusion de musique amplifiée, nous avons tout d'abord procédé à la caractérisation de la réponse acoustique du lieu. Cette caractérisation est effectuée à l'aide d'un sonomètre et d'une source sonore de type impulsionnelle et d'un haut-parleur amplifié qui balaye le spectre de fréquence de l'audition humaine.

Ensuite, des outils de simulation et calculs sont utilisés et les résultats sont comparés. Ces outils nous permettent de déterminer la réverbération idéale pour le lieu et l'activité. Ils nous permettent également de définir la quantité de matériaux de correction acoustique à mettre en œuvre.

Les indices acoustiques recherchés dans cette étude sont tout d'abord le RT60 ou la décroissance de la réverbération sur 60 décibels. C'est également, pour ce lieu dont l'intelligibilité de la parole est capitale pour la compréhension du message oral lors de l'enseignement de la danse, la prise en compte des indices STI ou RASTI qui permettent d'évaluer la qualité du message oral, avant et après traitement acoustique*.

Les mesures sonométriques et les calculs et simulations nous ont permis de définir l'indice D50 qui caractérise la qualité sonore d'une salle. La prise en compte de cet indice nous semble indispensable pour une salle comme celle-ci, dédiée à l'enseignement et à la pratique de la danse à travers la diffusion de musique.

Enfin, notre intervention se termine par la proposition de solutions acoustiques pour la disposition et la mise en œuvre de matériaux absorbants. Ceux-ci étant nombreux sur le marché et leur aspect visuel ou la qualité de leur finition pouvant être très différente, nous avons pris le soin d'en présenter une large gamme. Les choix et la réalisation restent ensuite à la charge du maitre d'ouvrage.

*traitement acoustique = mise en œuvre de matériaux absorbant ou diffusant

Prenez contact